DécouvrirDéveloppement personnel

Puissantes, libres, authentiques et surtout intensément vivantes ! Au-delà des clichés et stéréotypes, certaines femmes continuent d’exister avec intensité bien au-delà de la cinquantaine. Bienvenue dans le monde des perennials !

Perennial, quésaco ?

Le mot « perennial » a été lancé en 2016 par Gina Pell, cofondatrice du site The What et entrepreneuse américaine. Elle a souhaité inventer cette expression pour s’affranchir des classes d’âge.

Concrètement, ce terme désigne celles et ceux qui se montrent toujours entreprenants et qui ont soif d’apprendre. À l’instar des plantes vivaces et résistantes (« perennial » en anglais), ces personnes se renouvellent sans cesse dans leur vie quotidienne. Par exemple, elles sont capables de changer de métier à 50 ans, d’apprendre une langue étrangère à 60 ans ou de se mettre à la batterie à 70 ans. Tout comme les saisons, elles souhaitent évoluer en fonction de leurs envies et des opportunités.

« Il y a un décalage énorme entre l’âge que l’on a, celui que l’on fait et celui que l’on ressent ! » Josiane Asmane

Par définition, les perennials sont considérés comme la nouvelle génération sans âge et ont entre 9 et 99 ans. Dans les faits, il s’agit plus souvent de femmes qui sont quinquagénaires.

Les revendications des quinquas

 

Porteuses de changement et révolutionnaires du quotidien, les femmes quinquagénaires ne se définissent plus par leur âge et n’hésitent pas à sortir de leur zone de confort. En effet, peu importe l’âge ou l’époque, ce qui est importe pour elles, c’est avant tout la curiosité et l’ouverture d’esprit. En résumé, la vie avant la date de naissance ! Pour cela, elles comptent bien profiter du moment présent.

« On ne peut pas dire qu’on a de la chance ou pas dans la vie : lorsqu’un train passe, il y a les gens qui se disent : « je monte » et ceux qui hésitent et restent sur le quai. » Deepak Chopra

 

De plus, les femmes quinquas constatent le puissant décalage renvoyé par la société qui dénigre complètement la vieillesse et l’associe à l’obsolescence. En effet, à partir d’un certain âge, les individus sont souvent considérés comme fragiles, peu productifs et maladroits. Leur objectif : bousculer tous les clichés du soi-disant grand âge ! D’après une enquête Ipsos sur les quinquas, 92% des femmes interrogées de 45 à 60 ans disent qu’elles se sentent plus jeunes dans leur tête et qu’elles ont même l’impression d’avoir en moyenne treize ans de moins que leur âge réel. Un sentiment qui n’est pas seulement mental mais aussi physique, puisque 65 % d’entre elles considèrent qu’elles paraissent moins que leur âge.

Commencer une nouvelle vie après 50 ans

Et si 50 ans était l’âge des nouveaux départs ? Et si avoir 50 ans, c’était le début d’une période excitante et libératrice plutôt qu’une fin ? Voici quelques exemples de femmes inspirantes et d’ouvrages qui ont fait de ce questionnement une vérité !

Caroline Ida

A 57 ans, Caroline Ida est devenue mannequin et blogueuse. Elle a créé un compte Instagram afin de mettre en lumière les femmes de plus de 50 ans et combattre l’âgisme en dénonçant les nombreuses injonctions que les quinquas et sexagénaires subissent au quotidien. Par exemple, sur leur façon de s’habiller, de se maquiller ou de se coiffer.

Pour Caroline, pas question de couper et de colorer ses beaux cheveux longs argentés ! Ces derniers sont même devenus sa marque de fabrique. Comme elle le dit si bien, « on est pas éternellement jeune, c’est le rythme de la vie ! » 

En avril dernier, elle a publié « Génération silver : sans tabous ni limites », un livre dans lequel elle analyse les injonctions discriminantes dont souffrent les femmes « silver » (terme qu’elle préfère utiliser à celui de « senior »). Son but : les aider à se sentir mieux dans leur corps et dans leur tête !

Les fleurs de l’âge de Josiane Asmane

Josiane Asmane, chroniqueuse télé, journaliste et critique littéraire, a publié un livre en 2021 intitulé « Les Fleurs de l’âge ».

Un magnifique ouvrage qui dresse le portrait de 7 femmes âgées de 50 à 101 ans. Certaines sont mariées, d’autres sont célibataires ou veuves. Toutes évoluent dans des milieux et domaines différents.

Au programme : des histoires de vie touchantes qui effritent les stéréotypes et prouvent que la vieillesse n’empêche en rien l’épanouissement personnel.

Wake Up, Rise Up & Shine!

Wake Up, Rise Up & Shine! est le podcast de Christine Lewicki, business coach et auteure des bestsellers « J’arrête de râler » et « WAKE UP ». Elle accompagne les femmes à vivre une vie radicalement libre et choisie.

Dans l’épisode 70, elle a pu interviewer Josiane Asmane, l’écrivaine du livre « Les Fleurs de l’âge » (dont on vient de parler dans l’article). Dans ce podcast intitulé « être perennial, rêver notre vie quelque soit notre âge », toutes les deux y abordent différents thèmes dont :

  • Comment se réinventer continuellement.
  • Comment ne pas se laisser définir par la génération à laquelle on appartient.
  • En quoi notre curiosité nous permet de rester présente dans le monde social.
  • Pourquoi l’image que nous avons de nous-même est une prophétie qui s’auto-réalise.
  • L’importance de déconstruire la notion de jeunesse comme opposé de la vieillesse.

Bonne écoute ! 😉

L’Académie des rayonnantes atypiques

Vous ne vous retrouvez pas ou plus dans les étiquettes et cases de la société ? Rejoignez le groupe « L’Académie des rayonnantes atypiques » fondé par la créatrice de Vibre-Magazine Magali Kuneben ! Destiné à toutes les femmes entre 25 et 75 ans, cet espace de bienveillance vous accompagne sur votre chemin de vie si unique et authentique… tout comme vous !

Le 8 mars prochain, Magali nous présentera son tout nouveau programme « Ose TA Lumière » à destination des femmes qui souhaitent incarner pleinement leur authenticité et leur lumière afin de prendre leur juste place. La journée internationale des droits des femmes nous rappelle la chance que nous avons de vivre dans un pays où les droits des femmes sont (relativement bien) respectés mais également à quel point il est important que ces femmes puissent vivre en pleine lumière et préserver leurs droits.

Afin d’approfondir ce thème

N’hésitez pas à jeter un coup d’œil à notre rubrique « développement personnel » où podcasts, vidéos et articles vous attendent.

J’en veux plus !